Covid 19

Autres façons de prévenir le COVID-19, réflexion d’une jeune nutritionniste congolaise.

Á la une Uncategorised

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé,  le Covid-19 forme une grande famille de virus qui provoque des manifestations allant du simple rhume à des maladies plus grave tels des syndromes respiratoires.

Le Covid-19 est un virus que notre système immunitaire   ne reconnait pas et est considéré comme  un « non soi ».

Nous souhaitons tous que nos anticorps parviennent à neutraliser ce virus d’autant plus que nous approchons des maladies saisonnières.

Les symptômes signifiant la présence du covid-19 ; rhume, toux sèche, fièvre, mal de gorge, difficultés respiratoires. En parlant des  symptômes du covid-19, un sujet présentant une toux sèche, rhume, difficultés respiratoires, pertes de gout et d’odorat, est – il  atteint du covid-19 ?

Certainement pas, il existe des maladies tels :

L’asthme : une maladie caractérisée par une toux sèche, inflammation plus au moins de voie respiratoire. En cas de ces genres des symptômes il est conseillé de contacter votre médecin, car le covid19 présente un danger mortel.

La grippe : une infection virale mortelle attaque les poumons, le nez et la gorge, fièvre, les personnes les plus vulnérables et les personnes atteintes d’une autre maladie chronique ou présentant un système immunitaire affaibli sont très exposées.

les sujets asthmatiques devraient consommer des aliments riches en potassium (banane, avocat, etc.), magnésium,  des légumes et poissons.

Pour garder notre immunité forte, il faudra éviter de stresser en cas de contamination, car le stress diminue nos défenses immunitaires et laisse l’ennemi vaincre.

Comment prévenir le covid19 ?

Conseil nutritionnel : nous proposons des aliments qui pourraient renforcer les systèmes immunitaires. les aliments riches en vitamines A, C, D, en antioxydant, en potassium.

L’ail et l’oignon  des antioxydants ils  jouent un grand rôle, l’ail stimule le système immunitaire, lutte contre les infections et est un antiviral (Dr Béliveau       ), avaler une gousse d’ail dès les premiers apparitions des symptômes et une soupe à l’oignon.

Les aliments riches en vitamines A stimulent la production des globules blancs  ainsi que des anticorps ;

Fruits

La carotte : est l’un des  légumes cultivés dans le monde, riche en vitamines( A,B,C,E )  , minéraux et antioxydant , la carotte est un atout  pour notre système immunitaire, et l’OMS classe la carotte dans le groupe des aliments à effet prometteurs (rapport publié en 2014).

La papaye et ses graines  sont riches en vitamines et antioxydants, ils nous aident à maintenir notre organisme en bonne santé et à immuniser le corps contre le rhume et la grippe.

Les aliments riches en vitamines C sont puissants en antioxydant et permettent de lutter contre des bactéries ainsi que des virus ;

La Goyave :   Améliore l’immunité et protège des pathogènes communs et des infections. Désinfecte la voie respiratoire, la gorge et poumons.

Citron : stimule le système immunitaire, très nécessaire pour que le corps se défende mieux contre les maladies, comme la grippe, angine, rhume, maux de tête, toux, et désinfecte la voie respiratoire.

Gingembre : une consommation régulière de gingembre renforce de manière importante le système immunitaire. Ses propriétés anti-inflammatoires réduisent les infections de toutes sorte et protègent contre le virus et le rhume.

La vitamine D permet la fabrication de substances antimicrobiennes et un antibiotique naturel et  joue un rôle dans la régulation du système immunitaire.(Avocats,œuf,lait)

Que pouvons-nous nous attendre après le covid-19 ?

               Le monde entier parle d’une crise économique, c’est évident, mais  que dire de la crise alimentaire, une crise pouvant provoquer autres maladies aussi mortelle que le covid-19 ;

La crise alimentaire.

Cette crise du covid-19 pourra déclencher une crise alimentaire sur l’étendue de la RDC, et nous pourrions parler d’insécurité alimentaire.

Que pouvons-nous faire ?

Apprécions d’abord les capacités agricoles, de notre pays enfin d’assurer les besoins alimentaires de chaque congolais.

Une étude démontre que la RDC, grâce à l’abondance des terres arables, la diversité de climats, l’immensité des ressources hydrique, la richesse du capital humain pourrait nourrir le quart de l’humanité (christian kazumba 2019)

Certes,  l’agriculture locale et élevages, pêche nous seront très utiles dans le sens qu’elle permettra à  maintenir la population durant une bonne période et nous épargnera de tomber dans une insécurité alimentaire, qui risque d’être une cause des multiples problèmes liés à notre santé, car  tout les éléments nutritifs  nécessaires à l’alimentation de l’homme proviennent de la terre, donc l’homme par ailleurs doit faire appel aux produits végétaux  et animaux pour se nourrir.

L’insécurité alimentaire.

L’insécurité alimentaire présente un danger mortel tout comme covid-19 pour la population, l’insécurité alimentaire entraine la famine, la malnutrition, la dénutrition ainsi que la mort, et les plus touchées seront les personnes vulnérables telles que ; les femmes enceintes, les femmes allaitantes, les enfants et vieillards.

Favoriser les investissements qui développeront l’agriculture élevage, pêche assurera l’autosuffisance alimentaire et réduira les importations des produits de base et permettra à la fois l’accroissement des revenus dans les communes rurales et l’élargissement du marché des consommations courantes. 

Donc une production locale des  denrées alimentaires donnera la possibilité à toute la population d’avoir accès à une nourriture saine pour satisfaire aux besoins nutritionnels, et à moindre cout et les maladies reliées à la nutrition seront vaincu.

Manger est l’un des actes essentiels et naturels de notre vie quotidienne, destiné à remplir l’un des besoins élémentaires qu’est l’apport d’énergie.

La contamination du covid-19 vient d’un animal à l’homme, ceci revient à dire que  lorsque nous proposons de favoriser les investiments dans l’élevage et la pêche il faudra veiller à l’alimentation pour bétails, et même pour les animaux aquatiques. Bien cuire les aliments avant consommation  justement pour éviter une nouvelle contamination et parler d’une nouvelle pandémie car nous comprenons qu’une  mauvaise alimentation a un impact direct ou indirect à notre santé.  

Cette pandémie partira si tous nous soutenons les mesures hygiéniques, ces mesures ne sont pas pesantes  d’autant  plus que nous approchons une nouvelle saison qui est caractérisée par la présence de rhume, grippe, toux …

Respectons toutes les mesures données et règles d’hygiène, renforçons nos systèmes immunitaire enfin de lutter tous contre notre invisible ennemi qui est le covid-19.

Notre plus grand souci est de sauver des vies avant, pendant et après cette crise du covid-19.

 Hornella Kankolongo Njiminy (Nutrioniste et Diéteticienne)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *